Comment réussir un investissement locatif ?

Se lancer dans un investissement immobilier locatif demande une analyse très approfondie, ainsi que certaines connaissances sur les différents dispositifs de défiscalisation.

L’étude du marché et de l’évolution des prix

Après quelques années d’euphorie, le marché immobilier connait des corrections. En effet, les risques de l’immobilier français sont potentiellement élevés. Dans ce cadre-là, pour investir dans ce secteur, il est essentiel de viser les biens qui proposent un excellent rendement locatif. Vous devez alors réaliser une sélection rigoureuse sur le choix du bien parfaitement adapté. L’investissement immobilier idéal doit offrir une rentabilité locative assez suffisante en étant à un bon emplacement géographique. Il est important de privilégier les emplacements dont vous avez entièrement connaissance. Les projets municipaux, l’ambiance du quartier, la desserte par les moyens de transport, la proximité d’une gare ou encore les divers équipements jouent un rôle essentiel lors de votre choix. Il ne faut surtout pas foncer sur le bien qui vous est présenté en premier, à n’importe quel prix. Les immeubles occupés par des propriétaires et des locataires représentent un excellent investissement, avec un meilleur entretien et une meilleure préservation des immeubles. Il est important de savoir que dans le cadre de dispositif de défiscalisation comme la loi Pinel,, expliquée sur la-loi-pinel.com/, les propriétaires ont l’intention de vendre leur bien une fois le délai de location obligatoire dépassé.

Investissement locatif : Le dispositif de défiscalisation Duflot

Mis en place à partir du 1er janvier 2013, le dispositif duflot a connu certainement des débuts difficiles, mais aujourd’hui, il a trouvé son rythme. Avec seulement 25 000 ventes en 2013, le gouvernement français a ajusté les plafonds de ressources, atténuant ainsi son aspect « social ». Désormais, les professionnels jugent ce type de dispositif très intéressant. Pour réussir votre investissement immobilier locatif, deux options s’offrent vous : privilégier les centres-ville ou miser sur les quartiers « en devenir ». En ce qui concerne le second choix, au lieu d’investir dans le centre de Bordeaux par exemple, il est plus sage de prospecter vers Cauderan, Pessac, Eysines ou Saint-Médard, où il est possible d’atteindre un rendement brut de 4 %, contre 3,4 % en centre-ville. pour plus de détails et d’informations sur comment réussir un investissement locatif.

Réussir à investir dans l immobilier locatif grâce au dispositif Pinel

Dans le cadre d’un achat de logement neuf pour la location, la loi pinel permet de déduire des impôts une partie du prix d’acquisition, ce, jusqu’à 63 000 euros de réduction. Elle reprend les modalités du dispositif duflot, sauf qu’elle propose des conditions beaucoup plus motivantes et flexibles. En effet, le dispositif dispose d’une durée de location de 6, 9 voire 12 ans, ainsi que d’un taux de réduction proportionnel à ce délai (12 % pour 6 ans, 18 % pour 9 ans et 21 % pour 12 ans). Depuis la prolongation du dispositif jusqu’en 2021, les localisations B2 et C sont entièrement exclues, mais la zone B2 jouira d’une règlementation plus flexible en cette année 2018 seulement. Il est donc avantageux d’investir dans la zone B1, puisqu’elle abrite les grandes villes attractives qui proposent des loyers pas trop élevés.