5 bonnes raisons de soutenir Radio Notre Dame

Radio Notre Dame

Publié le : 19 janvier 20235 mins de lecture

La radio Notre-Dame s’agit d’une station de radiodiffusion qui s’installe à Paris, la capitale de la France. C’était le Cardinal, en 1981, Monseigneur Jean-Marie Lustiger, qui l’a créée quand il était Archevêque de Paris.  C’est, bien entendu, une radio catholique généraliste faisant entendre une voix différente. Son but spirituel est de donner du sens à la vie ainsi que de témoigner résolument le Christ et son Eglise. Ainsi, une question se pose : Comment fonctionne cette station ?

Vivre à travers des dons

Vers 2009, 35 salariés y travaillent avec une centaine de bénévoles. Contrairement aux radios dites « commerciales », vivant des recettes publicitaires, la radio Notre Dame vit principalement des dons offerts par ses auditeurs. C’est pourquoi vous trouverez, sur son antenne, si peu de publicité commerciale. En France, faire un don au profit des fondations dites d’utilité publique ouvrent droit à des déductions fiscales très importantes. D’ailleurs, la radio Notre Dame, avec ses bénévole, travaillent à titre d’organisme d’intérêt général. Cette déduction est une large opportunité de laisser libre cours à une générosité soutenant les causes et structures tenant à cœur. En tant que tel, la station Radio Notre Dame permet à ses fidèles auditeurs de bénéficier d’une baisse d’impôt sur les sociétés ou sur le revenu. Cette réduction peut même aller jusqu’à la hauteur de 66% de la somme offerte à titre de don. Souvenez-vous bien que soutenir Radio Notre Dame par un don c’est déjà participer à l’évangélisation.

Pourquoi des dons ?

Comme tout le monde le sait, la station ou l’émission ne fonctionne pas sans contrepartie financière. Avec les dons des auditeurs fidèles, elle arrive à payer quasiment toutes les charges supportées en tant que média. C’est le cas des divers frais à déployés comme les frais d’animation, les frais de production et de programmation, ainsi que celui des relais sur internet. A part tous ces frais, les salaires des trente-cinq employés sont également payés à travers les dons reçus. Figurez-vous bien que la radio Notre-Dame émet à Beauvais et dans la capitale sur 100.7 FM. Elle émet autant à Laon sur 90.7 FM. C’est une fréquence qu’elle se communie avec la fréquence protestant. Dans le passé, le principal financier de la radio Notre Dame a été le diocèse de Paris. La participation de ce dernier est aujourd’hui très réduite. Or, la station est limitée en publicité. C’est justement pourquoi, elle fait appel aux dons, puisque faire un don c’est sa principale source de financement. Elle bénéficie autant de quelques ressources de partenariats effectués particulièrement sous forme de parrainage ou de chroniques d’émissions.  

Vivre en partageant des informations et l’évangile

Le Vicaire générale, Monseigneur Jean Yves Nahmias est l’actuel directeur de la radio Notre-Dame. Il dirige également l’archidiocèse de Paris. Depuis l’année 2002, c’est Bruno Courtois qui a été le directeur. Ce dernier avait comme prédécesseur Nicolas Barré. Avant d’être recruté par le diocèse, Bruno Courtois travaillait dans la presse écrite. Son ancien employeur était Le Parisien. Pour amoindrir ou rabaisser les coûts de son fonctionnement, la direction actuelle a largement réduit les places de l’information à son antenne. Sur les 08 journalistes de la Rédaction, par exemple, il n’y a qu’un qui s’occupe de toutes les informations générales. Du lundi au samedi, entre 06h00 et 11h00, huit flashs d’informations sont diffusées. En outre, la Radio Vatican chaque après-midi et chaque matin. Excepté sa diffusion journalière et quotidienne sur Paris, les programmes émis par la radio Notre-Dame sont rediffusés par les autres radios membres de la CFRC. C’est une fédération regroupant quelques stations de radiodiffusion chrétienne. Quatre journalistes appuyés par un assistant sont mobilisés pour émettre des informations liées à l’église et l’évangélisation de l’Île de France et de Paris. Bref, soutenir radio notre dame c’est renforcer l’évangélisation. En fait, c’est sa priorité éditoriale. Pour ce faire, la station met en place un éventail de programmes depuis le mois septembre 2006. Cela renforce pour autant la présence d’’antenne au niveau de chaque diocèse de France.  

La loi sur les services financiers

Plan du site